L’approche systémique : une question de lien

Système : du grec ancien systema désigne un ensemble organisé.

Systémique : ce qui concerne un système ou qui agit sur un système.

La « systémique » désigne une méthode scientifique qui se caractérise par une vision holistique, et qui permet d’aborder des sujets complexes jusqu’alors réfractaires à l’approche parcellaire des sciences exactes issues du cartésianisme.

Apparue progressivement pendant la deuxième moitié du XXe siècle, la systémique est un mode d’appréhension qui peut être considéré comme un langage, un état d’esprit ou même une philosophie.

L’approche systémique accorde une importance particulière aux relations, aux échanges entre les différents « composants » du système étudié, sans forcément se soucier du fonctionnement interne de chacun des composants. Le but est plus de voir le fonctionnement global de l’objet étudié que d’en connaître tous les détails.

YUMAN et la systémique

Nous entrons dans l’ère de la Relation :

Société du lien, société du don, de la relation… nous entrons dans une nouvelle Ère. Les clés de décryptage changent pour accompagner les entreprises. YUMAN a développé des outils et des approches alliant à la fois l’organisation (systémique organisationnelle) et les individus (systémique des personnes).

La systémique organisationnelle :

Inspiré des travaux de P. SENGE au MIT, YUMAN a élaboré une grille de lecture systémique (5E)   fonctionnant en boucle et reliant 5 niveaux interdépendants : L’ego (l’individu), l’équipe, l’entreprise, l’écosystème (les marchés) et le l’époque (les paradigmes dominant).

Nous pensons qu’il n’y a d’évolution de l’individu et de son fonctionnement managérial possible que si l’on prend en compte les influences de tous ces niveaux.

La systémique des personnes

Les individus sont en interaction les uns avec les autres à travers des récits, des comportements ou des pensées. Dans ce contexte, selon la façon dont les choses sont dites et comprises elles  produisent des effets sur les relations et donc sur les individus.

L’un des principes clés est l’adaptation : adaptation à la réalité du client, des collaborateurs sans imposer quoi que ce soit de déterminé. L’alliance et la confiance sont essentiels et permettent de définir avec les clients, les problèmes et les objectifs visés.

L’accent est mis sur le potentiel et les compétences des collaborateurs ce qui permet le développement et la mobilisation des potentialités et des points forts. Le focus est sur les zones de progrès plus que sur les failles et en ce point rejoint la psychologie positive.

La systémique considère que la difficulté interne à l’entreprise est inhérente à la construction de la réalité que se fait le collectif des collaborateurs (CULTURE), le but est alors d’aider à construire d’autres possibles plus favorables à la croissance et à la vie.

5E_v2