Les conditions de l’agilité collective… - YUMAN
';

Les conditions de l’agilité collective…

Certains groupes de personnes sont plus agiles que d’autres…
Le cirque en est un exemple assez remarquable. Dans le cirque, au-delà des individus, c’est l’ensemble de « la famille », de la communauté qui est agile. La raison en est simple : chaque individu est focalisé sur un même objectif. Partagé.

Transposé en termes d’entreprise, cela signifie que la vision est claire, simple et partagée. Or, ce n’est pas le cas de toutes les entreprises, loin s’en faut : d’après une étude menée par deux professeurs de la Harvard Business School (Nohria et Joyce) , dans 80% des entreprises les collaborateurs ne comprennent pas la stratégie !

Le sentiment d’isolement face aux défis quotidiens, l’absence de sens collectif peuvent souvent générer un sentiment de solitude face à la tache à accomplir. C’est alors que la démobilisation guette et il est courant de voir des collaborateurs se déconnecter et  se désengager. La question se pose donc de savoir comment mobiliser le collectif autour d’un enjeu commun qui soit d’un autre ordre que le combat permanent.

Les entreprises qui y parviennent sont toutes porteuses d’un projet qui passionne le plus grand nombre, une vision qui va au delà de l’entreprise et qui donne sens à l’action individuelle. Un « POUR QUOI » clairement défini et affiché qui permet à chacun de savoir pourquoi il se lève le matin.

C’est, par exemple, l’envie des collaborateurs d’Apple de contribuer à un monde différent, de ceux de Gillette de transformer de simples rasoirs en outil de haute technologie, ou de Nature & Découvertes de participer à la protection de la nature sont pour beaucoup dans la réussite incontestable des stratégies mises en place par ces sociétés.

 

Le Cirque du Soleil est un exemple assez significatif de cette convergence du collectif autour d’un objectif simple : au Cirque du Soleil, la création dirige de fait toute la production, le budget, les délai, et non l’inverse. Plus de 70 % des profits y sont réinvestis chaque année. Et les artistes, matière première des créations, y sont particulièrement choyés. Tous sont au service de la création et toute liberté est possible si  c’est au service de cet objectif.

« J’avais peur d’être obligé d’entrer dans un moule. En fait nous avons une très grande liberté. Au Cirque du Soleil, règne un grand respect pour les méthodes de travail propres à chacun et une capacité étonnante pour opérer des changements »
Jean Rabasse, chef du spectacle Cortéo du Cirque du Soleil

En revanche, avoir comme seul objectif d’être N°1 ou bien atteindre un certain niveau de rentabilité (comme on le voit souvent dans de nombreuses entreprises) n’est plus un enjeu suffisamment mobilisateur en soi sur la durée, car la dimension vitale ou utile est absente. Un projet uniquement financier devient vite vide de sens et conduit inéluctablement à un désengagement des collaborateurs.
Extrait de « CIRCUS COMPANY »

Le  POUR QUOI dans votre entreprise est-il simple et clair ?
Est-il mobilisateur de passion ?





Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIN
Share