FLOWER POWER, OU LA PUISSANCE DES ORGANISATIONS VIVANTES - YUMAN
';

FLOWER POWER, OU LA PUISSANCE DES ORGANISATIONS VIVANTES

Flower Power

Nous avons accompagné un acteur mondial du secteur pharmaceutique dans sa transformation à l’échelon européen. On vous raconte :

Des défis communs au secteur pharmaceutique

Pour commencer il est nécessaire de souligner que les défis pour cet acteur – comme pour ses collègues du même secteur industriel – sont particulièrement complexes : évolution permanente des régulations nationales, systèmes de santé poussant au dé-remboursement et à la preuve de l’efficacité, concurrence des génériques, arrivée de nouvelles générations de médecins avec d’autres attentes et d’autres pratiques …

Une ré-organisation à plusieurs niveaux

Par conséquent, pour y répondre, son dirigeant a imaginé une nouvelle organisation :

  • Au niveau des métiers, la création d’une nouvelle fonction en lien avec marketing et commercial, nécessitant de nouvelles compétences digitales
  • Une gouvernance globale constituée de communautés métiers
  • Une réorganisation des pays par zone géographique

Des résistances et du flou, forcément

De toute évidence, cette transformation est complexe à mener d’un point de vue managérial : d’abord car certains General Managers sont attachés à conserver leur territoire, leurs équipes – et les avantages liés au statut (cf. notre article de blog sur l’ego). Ensuite, d’autres ne perçoivent pas l’urgence du changement car les chiffres de vente sont tout à fait corrects. D’autres, enfin, ne comprennent pas en quoi cette nouvelle organisation va répondre à leurs enjeux locaux. Avec pour impact un vaste flou sur les équipes terrain, qui ne comprennent pas les 3 niveaux de cette nouvelle organisation.

Le Donuts, une nouvelle forme organisationnelle ?

Sur ce projet, notre premier travail a été d’aider le dirigeant à formaliser son intuition, afin qu’elle puisse être communicable auprès de ses équipes directes, et d’embarquer les dirigeants dans cette formalisation.

Et c’est en travaillant sur son design que des formes issues du vivant sont apparues : de la fleur représentant les liens entre les différentes communautés au tore (ou « donuts » pour les intimes) permettant de relier communautés et pays, c’est une nouvelle organisation, en 3D, qui a été mise au jour. Les GM, parmi lesquels un diplômé de physique, ont été assez étonnés de la puissance et de la simplicité de cette représentation.

Complexité et simplicité

Ce travail a été particulièrement précieux pour l’étape qui a suivi, lorsqu’il s’est agi, avec les collaborateurs de rang N-1, de définir les contenus de cette nouvelle organisation. Qu’il s’agisse de définir leur rôle au sein de l’organisation, leurs interactions, les conditions de la réussite – l’ensemble a été construit et animé avec des outils d’intelligence collective.

Aussi, les 60 participants du séminaire ont été surpris, à la fin des 2 journées, de constater à quel point ils avaient travaillé sur des thématiques « hard » (organisation, gouvernance, processus) dans une atmosphère détendue, voire joviale, et produit en même temps des résultats de qualité avec une feuille de route claire.

Après les fleurs, les fruits

Ce travail de co-design par les personnes directement concernées a également permis de mobiliser les énergies autour de la transformation.

Cet accompagnement continue aujourd’hui auprès de l’équipe de dirigeants afin de piloter plus finement cette transformation massive, et d’en tirer les fruits dans tous les pays de la zone Europe.

Conclusion : la Nature a de beaux jours devant elle !

Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIN
Share